06 03 85 04 34

Des questions d’ordre relationnel. Par exemple : « J’ai du mal à travailler avec mon nouveau collègue », « Mon responsable hiérarchique m’en demande trop ! », “Un de mes collaborateurs me pose vraiment problème. Avec lui je n’y arrive pas ! ”  “Avec le temps la relation avec lui (elle) s’est dégradée. Cela nous prend trop d’énergie, la communication ne passe plus du tout !

Le coaching relationnel vise  à aider une personne à clarifier et résoudre une difficulté relationnelle avec une tierce personne (collègue, responsable hiérarchique, collaborateur..) et non pas avec les autres en général, car alors il s’agirait davantage d’un accompagnement centré sur la personnalité du coaché.

Dans ce type de coaching on considère que c’est le processus relationnel lui-même qui doit être examiné, l’interaction,  et non les individus pris isolément, en tant que tels. On se situe là dans une démarche typiquement systémique : la mise en mouvement d’un seul élément de l’ensemble,  modifie le tout.

En règle générale, le coaching relationnel doit permettre au coaché :

  • De comprendre la nature et l’enjeu du problème que pose cette relation.
  • D’identifier la dimension émotionnelle et subjective des ressentiments qu’elle provoque.
  • De prendre conscience de la manière avec laquelle les valeurs et les besoins psychologiques interviennent dans cette relation,
  • De repérer les jeux de rôles en cours,
  • De prendre de la distance à l’égard de l’autre, gagner en autonomie.
  • Dégager des pistes d’actions susceptibles de faire évoluer la relation et les mettre en œuvre.

Bien que la démarche  se définisse à chaque fois en fonction du contexte et des objectifs spécifiques, elle comprend systématiquement quatre grandes phases clés :

Dans ce type de coaching, on invite le coaché à changer de point de vue, en adoptant, par exemple, un regard triple : le sien, celui de « l’autre » et celui d’une personne étrangère observant cette relation. Il s’agit donc de développer les capacités « méta »  du coaché.

Des grilles de lecture pour mieux comprendre la notion de « processus relationnel » ( AT, PCM, Systémique.. ) sont proposées au coaché en vue de les appliquer dans sa propre situation.

Des exercices pratiques et progressifs permettent d’expérimenter d’autres façons de faire

L’étape de pré-coaching  lance le processus. Auparavant, des entretiens avec le coaché et l’entreprise auront été menés afin de définir le cadre général et les principaux attendus. Ici, ces entretiens revêtent une importance  particulière  car il est essentiel que le coaché soit lui-même « en demande ». Il est facile de comprendre qu’on ne peut imposer un coaching relationnel, tant pour des questions déontologiques que d’efficacité. Quand ces différentes questions sont réglées, le contrat avec l’entreprise est établi et sa signature  permet de commencer la mission.

Le coaching relationnel nécessite une dizaine de séances en moyenne. Leur fréquence varie entre une à trois séances par mois en fonction des phases. L’ensemble du processus se déroule sur 5 mois à 8 mois.

Nos autres pratiques de Coaching

 

Coaching Managérial

En savoir plus

Coaching de carrière

En savoir plus