06 03 85 04 34

Le codéveloppement : une réponse aux transformations

Force est de constater que l’arrivée récente en France du Codéveloppement tombe à point nommé. En effet, cette méthode « made in Québec » répond avec justesse à un ensemble de modifications sociologiques profondes  Déjà, le préfixe « CO » (du latin « avec ») s’inscrit dans de nouvelles pratiques sociales bien loin de mouvements à la mode : CO-working, CO-voiturage, CO-locataire, consommation COllaborative, COlunching, outils COllaboratifs, etc…Le point commun à ces nouveaux comportements s’apparente à une forme d’horizontalité, une organisation entre pairs, voire de nouvelles formes d’entraide.

C’est le cas du CO-développement qui parie sur l’intelligence COllective, sur la capacité d’un groupe de COllègues, partageant le même métier, la même fonction ou  les mêmes préoccupations, à résoudre des problématiques communes et, ce faisant, à construire un apprentissage en réponse aux difficultés concrètes et pratiques que chacun rencontre.

Mais l’horizontalité c’est aussi, indirectement, la remise en question d’une certaine autorité, le besoin de fonctionner en dehors d’une ligne « verticale » souvent vécue comme contraignante. Les nouvelles générations sont totalement imprégnées de ce mode de relations au monde, les outils technologiques ouvrant les portes à toute forme de communications transverses, en réseau. En matière de formation,  le COdéveloppement bouleverse l’approche classique de la formation continue qui repose sur un « sachant », lequel puise la légitimité de son autorité sur des connaissances.

Mais Ici,  pas de savoirs théoriques, pas de programmes, pas de contenus préalablement définis. Le choix du thème de chaque séance revient aux participants qui exposent une situation face à laquelle ils se sentent démunis ou mal à l’aise. Au fil des séances, chacun a la possibilité d’évoquer un problème, une préoccupation ou un projet. Et un facilitateur – formé spécifiquement-garantit les règles de fonctionnement et régule la communication dans le groupe.

En savoir plus sur la méthode

La pédagogie du Codéveloppement est donc éminemment pragmatique : elle repose sur l’action, l’expérience et la dynamique des groupes qui, comme on le sait depuis les travaux de Kurt Lewin (1940), est un puissant levier de changements des comportements individuels.

Et c’est d’ailleurs également pour cela que cette nouvelle manière de tirer profit de l’interaction humaine tombe à pic, au moment où aucune organisation n’est épargnée par de profondes transformations.  Bon  nombre d’entreprises intègrent ces ateliers de Codéveloppement dans leur stratégie d’accompagnement du changement. L’appropriation est grandement facilitée car chacun trouve dans le groupe, non seulement un soutien – car tous partagent la même situation – mais  de nouvelles  manières de voir les choses, et donc des pistes d’actions jusque là non envisagées.

People are standing on pieces of jigsaw puzzle.

Enfin, à l’heure où les difficultés économiques et les incertitudes sur l’avenir tendent à générer des tensions et parfois des replis sur soi, le Codéveloppement vise à  libérer la parole, à valoriser le partage et à prendre conscience de la force du collectif. Pour les managers, il s’agit de développer leur leadership, en pratiquant de manière régulière  l’écoute active et la capacité de questionnement. En somme, juste le contraire de méthodes pédagogiques -dites modernes- qui isolent  les individus dans un face à face avec leur écran. Oui, décidément le codéveloppement arrive à point nommé et il n’est pas étonnant qu’il rencontre un tel succès !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.