06 03 85 04 34

Quelle éthique ?

Les principes que nous mettons en œuvre en matière d’éthique résultent d’une double source : la charte éthique de Syntec d’une part et le Code de Déontologie des Psychologues (mars 1996), d’autre part.

Respecter les personnes

Leurs droits fondamentaux et spécialement leur dignité, et leur liberté. N’intervenir qu’avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées.

Préserver la vie privée des personnes

en garantissant le respect du secret professionnel et plus globalement respecter la confidentialité des propos tenus pendant les séances.

Respecter l’autonomie d’autrui

Ne pas conseiller le coaché sur ce « qu’il devrait faire ».

Agir avec honnêteté

Pouvoir refuser un coaching si la demande, la situation ou le comportement des interlocuteurs est jugé trop en décalage avec les objectifs initiaux.

Rechercher des résultats

Atteindre les objectifs dans une logique gagnant-gagnant (coaché/entreprise/ coach).

S’engager à entretenir son expertise psychologique

Le coaching est une activité humaine qui nécessite un haut niveau de maîtrise des outils et des méthodes. Seule la diversité des approches peut permettre un esprit critique sur les atouts et les limites des outils utilisés.

Accepter de « déranger »

Coacher peut passer par des phases de moindre confort. Ne pas prendre le risque de « déplaire » momentanément est contraire au travail de déconditionnement nécessaire à une évolution du regard porté sur soi, les autres ou la situation. Toutefois ce travail ne peut se faire sans le respect des droits de protection de toute personne.

Assumer sa responsabilité

Le coach s’attache à ce que ces séances soient conformes à ce présent code. Dans le cadre de ses compétences professionnelles, il décide du choix et de l’application des méthodes et techniques qu’il conçoit et met en œuvre. Il répond donc personnellement de ses choix et de leurs conséquences.